Commandements des Gentils

 

TU SERAS UN GENTIL. Tu n’auras aucune religion, et il n’y aura pas de croyance devant laquelle tu ne t’aplatisses religieusement.

TU DIRAS TON PAYS BARBARE, SA CULTURE BOURGEOISE, SA RELIGION RÉTROGRADE, SA LANGUE COLONIALE ET SON PEUPLE FICTIF. Chaque racine dont tu montres les fruits se plante dans l’Autre comme un couteau.

TU NE T’AIMERAS QU’EN AUTRUI. Tu diras tes désirs oppresseurs et honoreras tout ce qui t’est différent – hommes éloignés de ta vue, musiques et cuisines du monde: rien de ce qui t’est étranger ne te sera étranger.

TU HONORERAS LES VICTIMES. Des phobies, des discriminations, des inégalités, de l’État, du capitalisme, de l’Europe, de la France, du manque de sommeildes pansements, des hashtagsdes couleurs bleue et rose, des cartes postalesdes jouetsdes bonbons et des smileys. Tu méditeras sur l’oppression qu’elles subissent le plus. Tu verras des bourreaux partout, mais tu trouveras des raisons aux égorgeurs d’hommes.

TU ACCUSERAS LA PEUR. Peur d’une croyance ou d’une machine, de l’influence de l’islam ou d’Instagram, du présent ou de l’avenir. Tu obéiras à quiconque te semble différent, tu iras au-devant de tout ce qui pourrait le vexer, l’offenser ou le mettre en colère, mais tu feindras d’ignorer la peur.

TU N’AURAS PAS DE CLASSE SOCIALE. Tu blâmeras les dominants, les riches, les favorisés, les beaufs, les snobs, les bourgeois, comme si tu n’en étais pas, et défendras les dominés, les pauvres, les défavorisés, le prolétariat, comme si tu en étais.

TU SERAS ANGE AU MORAL ET ANIMAL AU PHYSIQUE. Tu ne laisseras personne être comparé à une fouine, ni même à un homme, mais tu défendras que les fouines soient d’égale dignité avec ta personne.

TU REFUSERAS LE SENS COMMUN. Tu verras la blessure dans les mots, la violence dans les symboles, la dictature dans le libéralisme, l’agression dans l’érotisme, le pouvoir dans l’amour, la guerre dans la paix, le droit dans l’interdiction, la perversion dans la mixité, la spoliation dans l’échange, l’oppressé dans l’assassin et l’oppresseur dans le mort.

TU SURVEILLERAS, DÉCONSTRUIRAS ET PURGERAS LES OPINIONS. Tu appelleras les opinions d’autrui « obsessions » pour qu’elles aient l’air de névroses, « constructions » pour qu’elles semblent démontables comme des meubles en kit, ou « phobies » pour qu’elles paraissent des maladies. Tu t’en feras l’analyste, le démolisseur ou le médecin.

TU NE FUMERAS PAS DE TABAC MÊME SOUS LA TORTURE. Telle sera la quête réservée à l’élite de ton peuple, et dont tu te réclameras toujours, car ce sera le dernier miracle qu’il te sera possible d’accomplir.